• Joey Jordison # 1

    Joey Jordison voit le jour aux États-Unis dans l'Iowa le 26 Avril 1975. Gamin, Joey passe les 3/4 de son temps devant une stéréo où défilent les plus grands artistes de rock de l'epoque -notamment le groupe « Kiss », dont il deviendra un grand fan- ou bien avec sa guitare qu'il démarre à l'âge de cinq ans.

    Adolescent, Joey est fortement persécuté par ses camarades de classe, du faît de sa taille minuscule et son introversion qui le sépare de tous contact avec eux...durant tout ce temps, Joey contiendra une haine qu'il finira par laisser exploser derrière les fûts...ce qui lui vaudra le titre d'un des batteurs les plus surestimés de l'histoire du metal tellement sa rage mal canalisée lui fait faire des erreurs monumentales sur scène pendant que beaucoup (trop) le considèrent comme un dieu vivant.

    Nous sommes à la fin de son adolescence et Joey, grand passionné de musique, monte un groupe au lycée avec ses amis...heureusement pour lui, le batteur était extrêmement mauvais et il décide de passer derrière les cymbales à sa place, alors qu'il n'etait que simple guitariste et qu'il n'avait absolument aucune base de cet instrument.

    Ce fut une grande révélation, Joey prends son pied et laisse exploser sa haine et ses frustrations qu'il a durement encaissées durant son enfance...il racontera plus tard que chaque concert est une libération et un soulagement car il se perd totalement. Joey grandit et entre dans plusieurs groupes : Anal Blast, Modifious ou encore The Rejects. Mais il gagne médiocrement sa vie et il est obligé de travailler de nuit dans une station service et dans un magasin de disques...

    Un beau jour, son meilleur ami lui présente un certain Corey Taylor (Chanteur de SlipKnoT, #8) mais les deux ne s'entendent pas à merveille et se quittent sous une vanne lancée par Joey à Corey. Quelques mois plus tard, Joey est contacté par un de ses meilleurs amis de l'epoque, Paul (Paul Gray, bassiste de SlipKnoT, #2) pour un projet naissant : SlipKnoT. La haine de Joey étant restée intacte, il impressionne le reste des musiciens et devient batteur attitré du groupe...SlipKnoT recrute peu à peu ses membres et prend forme pour sortir quelques temps plus tard la démo : « Mate.Feed.Kill.Repeat »... Quand on demande à Joey Jordison de se décrire en trois mots, il se dit introverti, silencieux et attentif, alors que d'après les membres de SlipKnoT...il serait le plus bavard et le plus communicatif.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :